Calcul facile des pertes thermiques d’une paroi

Faut-il absolument isoler les murs de 20 cm de laine de bois, ou 10 cm suffisent-ils ? Est-il vraiment pertinent de viser un R > 10 dans les combles, au vu de la consommation de ressources supplémentaires ? Le gain apporté en passant de 10 à 15 cm d’isolant est-il négligeable par rapport aux ponts thermiques de votre maison du XIXe siècle ? Dois-je m’endetter à vie pour mettre un R de 15 partout ?

Il est facile d’estimer la performance thermique d’une paroi, et donc de votre maison en additionnant les pertes de chaque paroi : murs, plancher bas, plafond. Vous avez seulement besoin de connaître les éléments suivants :

  • Résistance thermique de la paroi.
  • Surface de la paroi.
  • Si vous voulez estimer la perte de chaleur annuelle, le DJU de votre région — je vous donne la recette juste en-dessous.

Perte annuelle d’énergie par une paroi (en kWh)

Pour ce calcul, il faut connaître le DJU (degré jour unifié) de sa région. Cet article de Wikipédia vous explique tout et ce calculateur vous permettra d’estimer le vôtre.

Formule :

Pertes annuelles en Wh = surface * DJU * 24 / R

Perte de chaleur instantanée perdue par une paroi (en W)

Formule :

Pertes instantanées en W = surface * (T° intérieure – T° extérieure) / R

Calcul pour un logement entier

Pour calculer la perte instantanée ou annuelle d’un logement entier, il suffit d’additionner les pertes de chaque paroi. Quand la paroi donne sur un espace tempéré comme une cave ou une pièce non chauffée, on peut :

  • augmenter la température extérieure (dans le cas du calcul des pertes instantanées) ;
  • augmenter le R de la paroi (dans le cas du calcul annuel) — par exemple, si la cave est généralement à une température intermédiaire entre la température intérieure et extérieure, on peut doubler le R pour obtenir une estimation correcte.

Pour peaufiner l’estimation, on peut ajouter :

  • Les pertes dues aux portes et fenêtres. Le Uw fourni par le fabricant permet de calculer la résistance thermique de la fenêtre : R = 1/Uw. Ensuite, il est possible d’utiliser les calculateurs ci-dessus en utilisant la surface des portes et fenêtres.
  • Les pertes dues aux ponts thermiques. Dans une maison ancienne avec une gestion « au mieux » de ces ponts thermiques, on peut estimer que ces pertes ajoutent 5 à 10% au total.

Gardez à l’esprit que ce calcul reste approximatif car les températures à l’intérieur d’un logement ne sont pas uniformes du sol au plafond et d’une pièce à l’autre. Par ailleurs, les apports solaires d’une maison bien pensée ne sont pas pris en compte. Mais cela permet de se faire une idée correcte des performances attendues. Pour plus de précision, utilisez un logiciel dédié, ou adressez-vous à un thermicien.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.